RemiBelliveau-36©EmmanuelleRoberge.jpg

Souvenirs de Grand-Pré (2018)
 

Photos : Emannuelle Roberge

Souvenirs de Grand-Pré réactualise le mythe d’Évangeline en l’abordant comme un artéfact du patrimoine acadien qui est passé d’une icône culturelle à un cliché nostalgique pour finalement devenir un archaïsme dépérissant. Transmit par le kitch d’une statuette en céramique retrouvée dans une boutique de souvenirs, l’installation rassemble environs 250 petites Évangelines moulées et coulées en plâtre qui sont ensuite entreposées dans une caisse de bois, brandi d’un logo du Dominion Atlantic Railway.

En concordance avec le contexte conceptuel du colis ou de la boite comme objet postal, les statuettes deviennent des artéfacts figés en transit; leur rôle culturel sur le point d’être renégocié par le temps, par l’espace et par les circonstances sociales. Leur sujet, Évangeline, ayant perdu son utilité revendicatrice dans la société acadienne contemporaine, fait de ces artéfacts des objets culturels désuets telles les sculptures de la Grèce antique célébrant les dieux de la mythologie. Ce rapprochement entre les statuettes et l’objet archéologique est rendu évident par le procédé du moulage en plâtre qui, par sa fragilité matérielle, est sujet à des craques, des brisures et de la fragmentation. 

Souvenirs de Grand-Pré, conçue précisément pour le Colis suspect, entretient un dialogue non seulement avec l’espace conceptuelle de la galerie et l’identité acadienne des Madelinots, mais aussi avec la réalité maritime des Iles-de-la-Madeleine par le romantisme littéraire de la mer et du voyage. Le Dominion Atlantic Railway étant principalement responsable pour la culture du tourisme construit autour d’Évangéline lors de la première moitié du 20e siècle, celui-ci sert de mécanisme de voyage fictif entre Grand-Pré et les Iles-de-la-Madeleine par l’entremise de son célèbre Land of Evangeline Route. En faisant lui-même le trajet vers les Iles, l’artiste devient également voyageur et performeur sur cette route qui le portera vers la découverte de l’Acadie touristique.